Laurence VINCENT
Hypnothérapeute à Fontenay-le-Comte
 
06 01 79 04 16
24 Le Petit Louvre, 85450 La Taillée
Laurence VINCENT
Hypnothérapeute à Fontenay-le-Comte

Allez encore 5 astuces pour la route!

Troubles du sommeil

Ecrivez votre article ici...

11. L’ATMOSPHÈRE DE VOTRE CHAMBRE DOIT FAVORISER LE SOMMEIL

Votre chambre doit induire le sommeil et en favoriser la qualité. Elle doit être :

– Calme : ajoutez des rideaux feutrant le bruit, du double vitrage insonorisant… Le calme diminue le nombre de micro-réveils.

– Sombre : si la pièce est trop lumineuse, cela diminue la production de mélatonine, et donc diminue la qualité et la quantité de votre sommeil. Si vous souffrez de peurs ou de cauchemars, raisons pour laquelle vous laissez la lumière allumée, vous pouvez consulter un.e psychologue ou un.e hypnothérapeute ou un médecin spécialisé dans les troubles du sommeil.

– Tempérée : le sommeil survient lorsque la température du corps diminue légèrement. Avoir trop chaud va donc ralentir le processus d’endormissement et favoriser de nombreux micro-réveils dans la nuit. Avoir trop froid n’est pas bon non plus. Il vous faut trouver la bonne température selon que vous êtes frileux ou pas. Mieux vaut avoir plus de couverture dans une atmosphère fraîche, qu’une chambre surchauffée et peu de couvertures.

– Ventilée : pour une bonne oxygénation du cerveau durant la nuit, la chambre doit être régulièrement bien aérée. Nous produisons beaucoup de polluants dans l’atmosphère d’une maison (cuisine, produits nettoyants, parfums etc.). L’aération permet d’assainir l’atmosphère de la chambre, ce qui est bon pour notre cerveau durant la nuit.

12. REPOS, LOISIR ET ACTIVITÉ PHYSIQUE : LA JUSTE MESURE

Planifiez un temps de repos et de loisirs tous les jours, particulièrement en soirée. Mais ne vous lancez pas dans une activité physique intense en soirée : vous pensez peut-être que ça vous apporte une bonne fatigue, et qu’après vous dormirez mieux. C’est souvent l’inverse: les activités physiques stimulantes donnent de l’énergie, dopent le cerveau de substances énergisantes et stimulantes, bref, pas de quoi faire dodo.

13. JE M’ÉPUISE DONC JE DORS ?

L’épuisement physique n’induit pas le sommeil. Très paradoxalement, on met plus de temps à s’endormir en étant épuisé. Dans les activités physiques, il faut trouver la juste mesure. Le soir, mieux vaut faire des activités de méditation, de yoga ou des activités  tranquilles (ex. bricolage créatif, lecture). Cela dit, l’activité physique est essentielle à un bon sommeil. Cela permet d’oxygéner le cerveau et cela favorise une bonne santé générale. Les deux sont liés, le tout est de savoir quand le faire !

14. SAINES HABITUDES ALIMENTAIRES

De manière générale, ce que l’on a dans le ventre a une influence directe sur la qualité de notre sommeil.

– Des aliments trop acides peuvent générer du reflux gastrique (induisant des brûlures de l’œsophage en position allongée).

– Des repas trop lourds vont empêcher le sommeil de venir : une fois allongé et prêt pour le sommeil, le processus digestif, commandé par l’horloge biologique, ralenti. Un système digestif au ralenti avec un ventre plein, ça fait mauvais ménage ! Résultat : ballonnements, crampes etc…

– Des repas trop légers : lorsque l’on a faim, une hormone stimulante est sécrétée, empêchant le sommeil de venir. Le corps réagit au manque, il « crie », et vous empêche de vous endormir.

– Une alimentation qui favorise la prise de poids n’est pas idéale pour le sommeil. En effet, une prise de poids trop importante peut induire de l’apnée du sommeil par exemple.
– Une alimentation peu variée peut générer des carences en minéraux et vitamines, comme le magnésium (ce qui peut causer des crampes nocturnes), ou le fer (qui peut favoriser le syndrome des jambes sans repos).

ET LA 15è ASTUCE?

En fait, c'est de réunir les 14 premières et de les appliquer au mieux, en persévérant pour rééduquer votre inconscient, en étant indulgent.e avec vous-même qui souffrez parfois depuis longtemps de troubles du sommeil et en vous accordant le calme, le temps et les conditions nécessaires pour retrouver un bon sommeil.

Si les symptômes persistent, consultez-moi! Je vous recevrai avec plaisir et nous étudierons ensemble comment récupérer un sommeil récupérateur, suffisant et pour longtemps.


Articles similaires

Entrez votre texte ici

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Membre du SNH Simplébo.

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.